Voici deux solutions pour enrichir le sol

A force d’exploiter le sol, il perd sa productivité, ceci parce qu’il ne contient plus assez de substances favorables aux développements des cultures. Pour améliorer donc le rendement, les producteurs font recours à plusieurs techniques. Peut-être que vous aussi, êtes confronté à ce problème avec le sol sur lequel vous cultivez. Pour vous aider, le présent article est mis à votre disposition afin que vous découvriez des solutions naturelles pour enrichir le sol.

L’utilisation du compost pour produire du terreau

Le compost est un dispositif très efficace dans le processus d’enrichissement du sol. Le rôle principal du compost est la transformation des déchets de la cuisine ou du potager en humus pour nourrir le sol. Le site que voici vous en dit plus sur l’importance d’un sol riche en humus. Comment ça marche ? Il s’agit de construire deux silos et de remplir les silos des déchets qui sont à votre disposition (matières organiques, déchets de cuisine, etc). Tâchez de ne pas ajouter des herbes ni des papiers tachés d'encre. Puis fermez les silos en vous assurant que ceux-ci sont toujours au frais. Au bout de 4 à 8 semaines, les déchets se transforment en terreau riche en humus sous l’effet de la fermentation et prêt à être utilisé.

L’utilisation des feuilles mortes

En dehors du compost, il est également possible d’utiliser les feuilles mortes pour nourrir et enrichir le sol. Puisque les feuilles mortes regorgent de lignine, une substance favorable à la production de l’humus. Il vous suffit de couvrir le sol de feuilles mortes et vous obtiendrez après leur décomposition, un compost assez considérable. En recouvrant le sol des végétaux morts, vous serez étonné du rendement. C’est une méthode purement écologique pour nourrir le sol sans endommager le sol avec d’autres effets secondaires.