Tout projet d’entreprise nécessite une idée. Qu’elle naisse de l’expérience, du savoir-faire, de la créativité ou d’un simple concours de circonstances, l’idée prend souvent la forme d’une intuition avec le temps. Retrouvez dans cet article deux étapes essentielles à considérer.

La Naissance de l’idée et l’élaboration de votre projet

Généralement, c’est en observant votre entourage que vous trouvez une idée de création d’entreprise. Retrouvez plus de détails. Vous avez certainement remarqué des dysfonctionnements et des besoins non satisfaits dans votre entourage professionnel. Vos amis ou vos relations rencontrent des difficultés qui vous font réfléchir. Vous allez maintenant confronter votre idée à votre environnement économique et réglementaire et enfin établir une première étude de votre projet. Ce dernier évolue avec le temps, en fonction des différentes informations et des conseils que vous recueillez tout au long de votre préparation. Définissez très précisément vos produits ou vos services.

Le lancement de l’opération et le démarrage de l’activité

La phase de préparation de votre projet est achevée. Vous allez créer votre entreprise en concrétisant l’ensemble des engagements que vous avez pris envers vos associées, vos collaborateurs, vos clients et même vos fournisseurs voir également les banques qui représentent vos partenaires. Cette dernière étape comporte plusieurs actions qui devront être engagées simultanément : les procédures financières, la réalisation des formalités juridiques de création de votre entreprise, l’installation matérielle de l’entreprise et le recrutement éventuel des collaborateurs. Vous pouvez officiellement lancer vos actions commerciales. La phase de démarrage de votre entreprise est votre moment clé. L’essentiel maintenant est de commencer à vendre et à facturer, mais il s’agit également de s’organiser pour travailler dans les meilleures conditions et de mettre en place des outils qui vous permettront de suivre facilement l’évolution de votre entreprise. Observez les principes de bases de gestion concernant l’insuffisance de capitaux propres et des charges fixes trop élevées.