Choses à connaître avant le pilotage d'un drone

Vous déballez votre nouveau drone et êtes impatient de le tester à ciel ouvert. Toutefois, il convient d'abord de connaître certaines choses avant de prendre votre envol. Les aéronefs sans pilote sont soumis aux règles de la DGAC. Les drones sont capables de causer d'importants dommages, il est donc judicieux de s'assurer que vous disposez d'une assurance appropriée.

Enregistrez-vous auprès de la DGAC

Avant que votre drone ne quitte le sol, vous devez l'enregistrer auprès de la DGAC s'il pèse plus de 250g. Même si vous volez pour le plaisir et non à des fins commerciales, l'enregistrement est obligatoire pour tous les drones de cette taille.

Vous devrez également étiqueter votre drone avec votre numéro d'immatriculation DGAC et vos coordonnées, pour vous aider à le récupérer si vous le perdez. Quelle que soit la vitesse à laquelle un drone se déplace, il peut endommager des biens et éventuellement blesser des personnes. Ou donc vous en parle davantage.

Sur le plan réglementaire, la DGAC a tenu à rappeler que la violation des règles d’utilisation des drones de loisirs est passible d'un an d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende.

Sachez quand et où vous pouvez voler

L'un des éléments clés de la sécurité de l'utilisation d'un drone est le maintien d'un champ de vision. L'utilisation d'un drone dans de bonnes conditions météorologiques et pendant les heures du jour vous aidera à satisfaire à cette exigence.

Ne faites pas voler votre drone directement au-dessus de personnes qui ne participent pas à son fonctionnement. Soyez conscient des restrictions de l'espace aérien, notamment des stades, des écoles, des hôpitaux et des centrales électriques.

Comprenez les restrictions commerciales

Avant d'engager un photographe pour enregistrer votre événement, ou quelqu'un pour prendre des photos aériennes de votre maison à vendre, il est important de connaître les restrictions commerciales relatives au pilotage d'un drone.

Assurez-vous que l'opérateur de drone commercial que vous engagez possède la licence DGAC et l'assurance nécessaires pour couvrir l'opération. Il existe également des restrictions concernant le survol direct de personnes, ce qui doit être pris en compte avant d'engager un opérateur de drone pour votre prochaine réception.